Chemins de Compostelle et patrimoine mondial

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Plaque UNESCO, église de Perse

Plaque UNESCO, église de Perse

Les Journées du patrimoine seront, cette année encore, l’occasion pour beaucoup de parler des inscriptions au Patrimoine mondial. Depuis 1998, des dizaines de plaques ont été apposées sur des monuments en France, indiquant qu’ils étaient des jalons sur les routes de pèlerins médiévaux et que les chemins de Compostelle en France ont été inscrits sur la liste du patrimoine mondial. Ces plaques traduisent une décision prise par l’UNESCO à la demande de la France. Cette demande a son origine dans l’inscription au patrimoine mondial, en 1993, du Camino francès, chemin vers Compostelle dans le nord de l’Espagne. De quoi aurions-nous eu l’air si les chemins en France n’étaient pas inscrits ? Telle était la grande préoccupation d’un des promoteurs de cette inscription. Tracés en France à partir des années 1970, ces chemins méritaient-ils cette inscription ? C’est ce qui a été soutenu par la France et accepté avec bienveillance par l’UNESCO. C’est ce qui est couramment admis sans discussion. Cette décision bénéficie au tourisme. Malheureusement elle bafoue l’histoire. Or patrimoine et histoire ont partie liée.

Pour éclairer cette question, la Fondation David Parou Saint-Jacques propose un nouveau site.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »