Sainte Brigitte, pèlerine de Compostelle en 1342

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Dans Mille fois à Compostelle, Adeline Rucquoi a eu pour ambition de « faire revivre le quotidien et l’imaginaire des pèlerins ». N’y ayant rien trouvé permettant de présenter sainte Brigitte de façon intéressante le 23 juillet, jour de sa fête, nous proposons la notice qui lui est consacrée dans le Dictionnaire de saint Jacques et Compostelle de Denise Péricard-Méa et Louis Mollaret paru aux éditions Gisserot en 2006.

sainte Brigitte en prière et en pèlerinage

Brigitte de Suède

Brigitte de Suède (1302 -1373) et son mari furent pèlerins de Compostelle en 1341-1342. Sainte Brigitte est née à Finstad, dans l’Uppland dans une famille noble. Dès l’âge de dix ans, elle a des visions. Elle épousa, en 1320, Ulf Gudmarson, sénéchal de Néricie, dont elle eut huit enfants. Son mari étant membre du Conseil royal, le couple suit le roi à Stockholm. En 1339, Brigitte part en pèlerinage sur le tombeau de Olaff II de Norvège. En chemin, elle ressent la nécessité de se convertir à une vie totalement spirituelle. Puis elle s’immisce dans les troubles politiques de son pays en soutenant la haute noblesse contre le roi Magnus. En 1341, le couple décide d’aller en pèlerinage jusqu’à Compostelle en ayant fait vœu de chasteté. Ils sont accompagnés de laïcs et d’ecclésiastiques et suivent un chemin qui leur est très personnel : premier sanctuaire, celui de Botvid, martyr du XIe siècle. C’est ensuite Cologne avec la châsse des rois Mages, puis Aix-la-Chapelle et, sans transition, Tarascon sur le tombeau de sainte Marthe, puis la Sainte-Baume. Ils s’embarquent à Marseille et arrivent par mer sur les côtes espagnoles. Brigitte fut introduite, dit-on, sous les voûtes du sanctuaire par les chevaliers de Saint-Jacques. Elle supplia saint Jacques de protéger la chrétienté et de réveiller chez les fidèles le désir de croisade. Au retour, les pèlerins traversent la France. Ulf tombe malade à Arras et manque de trépasser. Les époux décident de se séparer pour entrer en religion. Après la mort de son mari, en 1344, Brigitte se retire au couvent d’Alvastra, où elle eut d’autres visions. En 1345-1346 elle supplie son roi d’entreprendre une croisade contre les Russes pour les convertir : selon elle, Marie l’a choisie pour la représenter. Le monde perdu par Eve sera sauvé par une femme, puisque les clercs n’en sont pas capables. Elle part en Italie puis presse les papes d’Avignon de retourner à Rome où elle-même se rend pour le jubilé de 1350. Elle reste en Italie puis, en 1371-1372 elle part à Jérusalem. Elle meurt à son retour à Rome, le 23 juillet 1373. Canonisée en 1391, elle fut déclarée co-patronne de l’Europe par le pape Jean-Paul II en 1999.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »