Compostelle, un projet pour Paris

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Eduquer au lieu de planter des clous

Il fut un temps où René de La Coste-Messelière, pionnier du développement des chemins de Compostelle se plaisait à dire que la tour Saint-Jacques à Paris était ” la plus haute borne sur le chemin de Compostelle “. Aujourd’hui, l’hebdomadaire Pèlerin la présente comme “ un haut lieu de pèlerinage vers Compostelle “.

Ces deux affirmations ont en commun la hauteur ce qui ne suffit pas à en faire des vérités.

Pendant la guerre civile espagnole, le général Franco avait transformé saint Jacques ” Matamore “, (Matamoros) en ” tueur de Rouges ” (Matarojos).  En 1965, souhaitant effacer cette image et ouvrir l’Espagne à l’Europe, il fit apposer une plaque de marbre sur la tour Saint-Jacques à Paris faisant la publicité pour Compostelle.

Cette plaque est un document historique. Sa place est aujourd’hui dans un musée. Ne serait-il pas temps de créer dans cette tour un musée du pèlerinage. Voila un projet qui aurait du sens.

Le Pèlerin s’honorerait en assurant la promotion de ce projet au lieu de planter dans Paris des clous inutiles.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »