Assassinée sur le chemin de Compostelle

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.
Entrez votre adresse email :

Une nouvelle vision de saint Jacques de Thierry Benenati

Une nouvelle vision de saint Jacques de Thierry Benenati

Un article de la Voz de Galicia

traduit par notre correspondant en Galice

Le cadavre de la pèlerine nord-américaine, Denise Thiem, d’origine chinoise et âgée de 41 ans, qui faisait seule le Chemin et qui avait disparu dans les environs d’Astorga, le 5 avril 2015, alors qu’elle se rendait à Saint-Jacques-de-Compostelle, avait été enterré par son assassin, Miguel-Angel Muñoz, un homme solitaire de 39 ans, dans un terrain de sa propriété, non loin d’Astorga. L’assassin a avoué son crime, le 11 septembre dernier, après avoir été détenu par la Police espagnole dans un bar des Asturies. Il a ensuite conduit la Police jusqu’au cadavre.
Denise Thiem avait commencé son chemin vers Compostelle un mois avant sa disparition et avait pris pour point de départ la ville de Pampelune. L’assassin avait déjà apparemment volé d’autres pèlerines, mais, cette fois-ci, le vol a mal tourné causant le décès de sa victime. Quelques jours après la disparition de Denise Thiem, son assassin a changé dans une banque plus de mille dollars en euros.
Le 16 septembre dernier, la cathédrale de Saint-Jacques-de-Compostelle a célébré, à 19 heures 30, une messe funéraire pour honorer la mémoire de cette pèlerine américaine, victime d’un homicide pendant qu’elle faisait le Chemin.
(Sources: le quotidien La Voz de Galicia, éditions du 12/9 et du 16/9/2015.)
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »